Emergence    MMM    Agroalimentaire    Stratégie de Développement du Secteur
Stratégie de Développement du Secteur 
 

Filières à fort potentiel à l’export

Les filières à fort potentiel à l’export regroupent notamment les produits issus de la transformation des fruits et légumes, les produits de l’olive et l’argan, les épices ainsi que les plantes aromatiques et médicinales.

Le développement de ces filières sera réalisé à travers la définition d’une Offre Maroc à l’attention des investisseurs nationaux et étrangers. Sa mise en place est assurée par le Ministère en charge de l’Agriculture, dans le cadre du Plan Maroc Vert .

Par ailleurs, le Pacte Emergence se donne également pour objectif de promouvoir ces filières au sein de marchés ciblés. Ainsi, dans le cadre de la Stratégie Nationale de Développement et de Promotion des Exportations, Maroc Export Plus, les parties prenantes au Pacte se sont accordées sur la nécessité de développer une approche de portefeuille priorisée notamment autour de 2 segments de produits, à savoir les conserves et les produits oléicoles.

Un plan d’action a été élaboré et mis en œuvre. Celui-ci s’articule autour de cinq principales activités :

  • La participation aux salons spécialisés du secteur
  • La réalisation de missions B to B
  • La prospection de nouveaux marchés
  • La communication autour du Produit Maroc
  • L’élaboration de contrats de croissance à l’export

Pour plus d’information sur la Stratégie Nationale de Développement et de Promotion des Exportations Maroc Export Plus, rendez-vous sur le site Internet du Ministère du Commerce Extérieur.

Filières des denrées de base nationales

Le Pacte Nationale pour l’Emergence Industrielle vise à mettre en place des plans sectoriels agressifs sur les filières des denrées de base nationales (viande et lait). Ces plans ont pour objectif de stimuler le développement de ces filières à travers :

  • l’accroissement des capacités de transformation des acteurs existants pour accompagner l’essor du cheptel bovin et de la production laitière
  • la libéralisation de l’abattage et le développement de la distribution moderne pour soutenir le développement de la filière « Viande »
  • l’appui à la création de grands projets intégrés supplémentaires

Filières intermédiaires

Programme Compétitivité des PME

Le Maroc vise à accompagner l’amélioration des performances des acteurs existants, notamment les entreprises des filières intermédiaires, et ce dans le cadre du Programme Compétitivité des PME .

Réduction des droits de douanes

Afin de renforcer la compétitivité des filières de la Biscuiterie, de la Chocolaterie (BCC) vis-à-vis des produits importés dans le cadre des accords de libre-échange, l’Etat a réduit à 2,5%, dans le cadre de quotas annuels, les droits d’importation sur les principaux intrants de cette filière, et notamment :

  • Le sucre raffiné
  • Le lait en poudre écrémé et entier
  • Le blé tendre biscuitier

Enfin, les droits d'importation appliqués aux produits finis utilisant ces intrants sont également revus à la baisse, trois mois après la mise en place du quota à droit minimum mentionné ci-dessous, dans les conditions suivantes :

  • Pour la confiserie et la biscuiterie de 49% à 25%
  • Pour la chocolaterie de 32,5% à 20%

Les niveaux des quotas pour l’année 2010 sont fixés comme suit :

  • Sucre : 50 000 tonnes
  • Lait en poudre écrémé : 2 000 tonnes
  • Lait en poudre entier : 500 tonnes
  • Blé tendre biscuitier : en cours de définition

Amélioration des conditions cadres du secteur

Afin d’améliorer les conditions cadres du secteur l’Etat s’engage à moderniser la réglementation et les normes appliquées aux produits agroalimentaires afin de garantir la qualité et la sécurité des produits.